ACCUEIL

 

PRESENTATION

 

   REALISATIONS

 

LIENS

ATELIER D'ARCHITECTURE ET D'INGENIEUR EPFL

G. HENRIOD & C. JAQUET SA

Dans les années soixante, le club de football UGS réalise d'excellente performances. Gérald Henriod est alors l'un des protagonistes du succès promu en ligue nationale A en 1965.

Puis alors que certains clubs souhaitent le compter parmi leurs joueurs G. Henriod choisit de consacrer sa carrière à l'architecture.

Sa passion pour le football, G. Henriod l'a partagée avec Claude Jaquet. Toutefois, chacun traçant sa voie, les deux hommes se sont perdus de vue. C'est après plusieurs années que le hasard les réunis à nouveau. L'un est devenu architecte, l'autre ingénieur EPFL. comme si leur passion commune d'autrefois devait se perpétrer en 1972 ils décident d'associer leurs connaissances professionnelles: le premier octobre 1976, ils fondent l'Atelier d'Architecture et d'Ingénieur EPFL, et s'installent au 20, avenue de la Grenade, dans le minuscule espace d'un studio sous-loué.

Les débuts sont difficiles, laborieux, au sens où les affaires n'encombrent pas les planches à dessin. Entre la réalisation d'un chenil à Versoix et le projet d'un lotissement de villas à Chavannes des Bois, on épluche les petites annonces, à la recherche de travail; lorsque la situation devient trop critique, on s'inscrit au chômage...

Mais il suffit qu'une petite annonce éveille enfin l'attention de tout le bureau pour que les évènements prennent une tournure différente: un hôtelier de Villars cherche un collaborateur pour une affaire immobilière. Une annonce on en peut plus laconique, certes, mais comme il s'agit de ne pas laisser passer aucune occasion...

Cette construction immobilière de seize appartements sur la commune d'Ollon marque les réels débuts du bureau. Dorénavant, les affaires se succèdent: transformation, rénovations, constructions...

Fidèle au principe de l'architecture doit en priorité servir le commanditaire dont elle réalise les désirs sans imposer ceux de l'architecte, G. Henriod cherche à concevoir des projets qui correspondent au mieux aux souhaits de ses clients, et se rend alors chez eux afin de se familiariser avec leurs goûts et leur mode d'existence.

Les fondateurs ne sont bientôt plus en mesure d'assumer seuls la totalité du travail qui leur est confiée: ils engagent leurs premiers collaborateurs. Ils changent alors de locaux, à plusieurs reprises, toujours au 20, avenue de la Grenade, pour en occuper de plus vastes, plus aptes à répondre aux exigences de la croissance. Déjà C.Jaquet tire profit de l'informatique afin d'améliorer les prestations du bureau.

L'année 1980 est marquée par un changement de statuts: En octobre de société en nom collectif le bureau devient une société anonyme. G. Henriod en est le président et C. Jaquet le secrétaire.

La société tourne, en 1983, avec huit employés. Elle devient propriétaire d'un immeuble sis 3, rue St-Laurent, où elle emménage le huit juillet. C'est l'époque d'un élargissement notable, de la clientèle: on travaille alors aussi pour les banques, notamment l'UBS, et des compagnies d'assurances, pour le compte desquelles on effectue en particulier des expertises.

En 1986, afin d'améliorer l'accueil et le cadre de travail, on réagence les locaux. ces aménagements ont abouti à la création d'un espace très lumineux, empreint d'une légère touche post-moderne, une décoration de goût, pleine d'attrait pour le visiteur. S'il respire bien, cet espace n'en est pas moins fonctionnel et judicieusement agencé.

En 1994 le bureau compte 25 collaborateurs, construit et projète de nombreux bâtiments, villas, bâtiments industriels, centres sportifs, rénove d'anciens immeubles du patrimoine et des vieilles fermes.En Juillet Monsieur Claude Jaquet décède.

De 30 années d'expériences procède l'organisation actuelle du bureau d'architecte, qui comporte trois branches: une première qui conçoit l'objet en élaborant le projet; une seconde qui l'évalue définitivement en fonction des normes de construction, et qui est également responsable des soumissions et dessin; une troisième qui prend en charge sa réalisation et la surveillance du chantier.

Cette organisation repose sur des principes pragmatiques à même de garantir un travail efficace, dont l'un des atouts est de savoir tenir ses plans financiers et accorder à la construction une attention permanente.

Néanmoins, les intérêts architecturaux de la société ne se réduisent pas à la seule fiabilité de la construction. Elle se préoccupe en effet de revaloriser activement la dimension esthétique que de ses ouvrages et s'intéresse de près à la décoration d'intérieure.

Par ailleurs, le bâtiment ne constitue pas son unique champ d'activités: la réfection de routes, la construction d'antenne Reuter en divers points du globe sont des travaux qu'elle assume également. Enfin, si elle cherche en priorité à réaliser les souhaits de ses clients, ses responsables et leurs collaborateurs participent à divers concours, où toute la créativité de leur expression architecturale s'exprime librement, indépendamment d'exigences esthétiques extérieures, démontrant par la même que l'inventivité et les respect à l'égard de l'environnement contribuent réellement à son image de marque.